Sauver des abeilles avec un objet connecté, c'est possible ?

Publié le 21/09/2016

A brûle-pourpoint, l'image d'un objet connecté placé au milieu de ruches peut surprendre. Les réticents au "tout connecté" diront probablement que les abeilles n'en ont pas besoin et qu'elles ne nous ont pas attendues pour vivre. Mais est-ce si simple ?


Une belle histoire

Depuis des millénaires, les abeilles vivent à l'état sauvage dans la nature, pour polliniser les plantes à fleurs. Rapidement, les hommes ont tenté de les apprivoiser pour en récolter leur miel, comme l'illustre cette peinture rupestre datant d'il y a 5 à 6000 ans découverte en 1921 en Espagne, sur les parois de la "cueva de la araña" (la grotte de l'araignée). On y voit un homme suspendu à des lianes ou des cordages et muni d'un panier, prélevant les rayons de miel d'un essaim sauvage (source : musée-du-miel.com). 
Depuis, les abeilles ont été domestiquées et les apiculteurs transmettent leur savoir de génération en génération.  Jusqu'à nos jours, où la France produisait 35 000 tonnes de miel par an dans les années 90.




L'annonce du déclin

C'est à cette période, il y a une trentaine d'années, que les choses changent et que les abeilles commencent à disparaitre de façon inquiétante. C'est le phénomène du "syndrome d'effondrement des abeilles" ou CCD (Colony Collapse Distordre). Depuis 1995, la production française n'a cessé de diminuer, jusqu'à atteindre cette année environ 8 000 tonnes de miel (estimations). 


Quelles sont les causes de ce désastre écologique ?

  • L'agriculture moderne, avec sa monoculture et l’apparition en France des insecticides nicotinoïdes au milieu des années 90.
  • Le développement des parasites et pathogènes de l'abeille (notamment le varroa, apparu sur notre territoire dans les années 80 - illustration ci-dessus).
  • La destruction de l'habitat et le réchauffement climatique...

Les causes s'amoncellent tandis que les solutions s'amenuisent.

Une loi contre les néonicotinoïdes et des traitements curatifs contre le vara ne suffisent pas et la tendance demeure à une baisse effrénée : 30 à 50% des abeilles continuent de mourir chaque année.



L'arrivée des objets connectés dans notre quotidien

Dans les années 2000-2010, c'est le boom des objets connectés. Les frigo, les montres... Tout se relie à notre smartphone ou notre ordinateur pour optimiser notre gestion du temps. Alors si la technologie peut nous aider dans notre quotidien, pourquoi ne pas la mettre au service de la nature ?

C'est de ce constat qu'est né la ruche connectée : un objet placé à proximité de la ruche, sans danger pour les abeilles, qui joue un rôle d'infirmière. L'objet veille sur la bonne santé de la colonie et informe l'apiculteur sur son smartphone, de toute évolution, positive ou négative. Une saine idée, non ?



Les balances et ruches connectées

Dans un premier temps, ce sont des balances qui ont été installées sous les ruches. La mesure du poids est en effet primordiale pour estimer la quantité de miel produite ou la bonne vie de l'essaim.

Mais rapidement, les apiculteurs ont manifesté le besoin d'obtenir des informations complémentaires, des données plus fiables et des conseils précis. Une deuxième génération d'outil d'aide à la décision est apparue avec la ruche connectée Label Abeille, répondant également à une problématique sociétale.

>> Les avantages techniques de la ruche connectée Label Abeille

Ses nombreux capteurs relèvent de la haute technologie. Les données relevées sur la ruche sont transmises au tableau de bord qui les analyse instantanément. L'utilisateur consulte les valeurs chiffrées et les conseils associés.

En cas d'évolution anormale, une alerte est directement envoyée par mail ou sms à l'apiculteur. Pas de temps à perdre pour intervenir !

Le suivi sanitaire de la ruche est garanti : un registre d'élevage en ligne est intégré. L'apiculteur renseigne l'interface à chaque intervention et constitue son carnet sanitaire. Fini les marquages à la craie sur le toit des ruches, ou les prises de notes manuscrites !

Techniquement, le produit est aussi évolué qu'un smartphone : double mode d'émission (GSM/Sigfox) pour une couverture optimum du réseau, mise en sommeil du système tout au long de la journée pour ne pas impacter les abeilles (il se réveille pour envoyer les données, puis se rendort)...

>> Les avantages éthiques de la ruche connectée Label Abeille

La ruche connectée Label Abeille est un produit Made in France, assemblé dans un ESAT (Etablissement et Service d'Aide par le Travail). Une éthique essentielle pour un produit de cette envergure, qui a pour vocation de sauver les abeilles. 

>> Les avantages environnementaux/sociétaux de la ruche connectée Label Abeille

40%. C'est le nombre d'abeilles sauvées par une ruche équipée du produit Label Abeille. Mises sous haute surveillance, l'apiculteur les garde à oeil 24/24h ! Cette rapidité d'action permet d'anticiper toute action néfaste aux abeilles.

Plus généralement, une mortalité des abeilles en forte baisse permettra d'inverser la tendance amorcée il y a 30 ans : l'équilibre naturel sera retrouvé, la pollinisation des plantes à fleurs assurée et la production de miel français satisfera notre consommation. Exit l'importation de miel étranger !

Pour parvenir à ce point d'équilibre rapidement, Label Abeille met sa ruche connectée à disposition du plus grand nombre. La start'up accompagne notamment les entreprises dans leur démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) en faveur des abeilles, via le parrainage de ruches connectées. Une initiative porteuse de sens pour l'entreprise et ses salariés, qui oeuvrent conjointement pour la sauvegarde de la biodiversité locale.

Voici un tour d'horizon des produits qui ont été développés :

Balance CAPAZCapaz
Communication : GSM 
Données : Poids, température interne et externe, humidité relative, pluviométrie, alarme
Précision poids : 100 g

Optibee
Communication : GSM, Sigfox
Données : Poids, température, humidité, géolocalisation, pluviométrie, alarme
Précision poids : 100 g

Balance Optibee
Balance BeeguardBeeGuard
Communication : GSM
Données : Poids, température extérieure et intérieure, pression atmosphérique, humidité, géolocalisation.
Précision poids : 50 g

XLOG Bee 
Communication : GSM
Données : Humidité, température extérieure, pluviométrie, pression atmosphérique, vitesse du vent, alarme.
Précision poids : 10 g

Balance Micro EL XLOG Bee
Balance BeetrackingBeetracking 
Communication : GSM
Données : Poids, température extérieure, géolocalisation, alarme.
Précision poids : 100 g, 0,25° C
BeeWise
Communication  : GSM
Données : Poids, température, humidité relative, alarme
Précision poids : 100 g

Balance Beewise

Balance Arnia

Arnia

Communication : GSM
Données : Poids, température et humidité de la ruche, température du couvain, déplacement de la ruche, sons et vibrations, pluviométrie, température extérieure, ensoleillement, alarme
Précision poids : 10 g

BeeZbee 
Communication : Sigfox, LoRA
Données : Hygrométrie, température, Poids, géolocalisation, panneau solaire, alarme
Précision poids : 20 g
BeeZbee
Honey Instruments
Communication : Sigfox
Données : Poids, température
Précision poids : 10g
Label Abeille
Communication : GSM, Sigfox
Données : Poids, température externe, humidité, luminosité, orientation, géolocalisation, prévisions météo à 4 jours, carnet sanitaire, alarme
Précision poids : 10g

Bee Online

Communication : GSM / web / mail / sms 
Données : poids, température intérieure/extérieure, pluviométrie, humidité intérieure/extérieure 
Précision poids : 100 g

Un coup de pouce de l'Etat

Comme tout produit de haute technologie, les ruches connectées ont un coût. Pour aider la profession à équiper leurs ruchers, FranceAgrimer délivre des aides à la transhumance pour l'acquisition de "balances électroniques interrogeables à distance".

La ruche connectée Label Abeille est éligible à cette aide et donne les moyens aux apiculteurs d'optimiser leur gestion et de suivre leurs abeilles au plus près, même situées à des dizaines de kilomètres d'eux.  En savoir plus

Une question ? 

Si les ruches connectées vous posent encore question, n'hésitez pas à nous écrire à contact@label-abeille.org pour nous les partager. Les sujets seront traités sur www.label-abeille.org dans les prochaines semaines.



Sylvia Caron