OUEST France : Sur le toit de la Poste, 64 000 abeilles connectées !

Publié le 21/07/2018


Les 64 000 abeilles qui se trouvent sur le toit de la Poste du Colombier, à Rennes, vous pouvoir butiner sereinement. Leurs trois ruches viennent d’être équipées de systèmes connectés qui permettent de les surveiller à distance. L’année dernière, elles avaient été décimées par des frelons asiatiques. Une initiative de la Poste qui s’intègre dans sa volonté de développer la biodiversité en milieu urbain.

Installation des ruches connectées

Les capteurs jaunes sont placés sous les ruches et peuvent envoyer de nombreuses informations sur l'état de santé de la ruche et des abeilles | Ouest-France

 

"Si ça peut éviter que nos ruches soient décimées comme ça a été le cas l’année dernière, c’est tant mieux" assure Dominique Houée-Pitois, apicultrice. Il y a cinq ans, sur le toit de la Poste du Colombier, elle avait installé cinq ruches contenant des dizaines de milliers d’abeilles. Une initiative de la Poste dans le but de promouvoir la biodiversité en milieu urbain. "Mais l’année dernière, nos ruches ont été décimées par les frelons asiatiques." Un vrai carnage et une grosse déception pour l’apicultrice. D’où l’initiative prise par la Poste pour éviter que cet événement se reproduise. 

"Nous avons installé, sous les ruches un système de surveillance connecté mis au point par la start-up Label-Abeille" explique Martial Veilleres, directeur régional de Poste Immo, la filière immobilier du groupe La Poste. "Ces boîtiers peuvent contrôler le poids de la ruche, sa température, son hygrométrie ainsi que d’autres paramètres et surtout ils peuvent envoyer ces données sur un ordinateur ou une application mobile."

Démarrage des ruches connectées

Près de 64000 abeilles vivent sur le toit de la Poste du Colombier. | Ouest-France

 

L’apicultrice, prévenue d’un problème, peut donc intervenir rapidement. "Elle est ainsi en capacité d’agir pour protéger et éviter une mortalité des abeilles souvent accélérée par la présence de nuisibles". Outre les ruches, la Poste compte aussi installer, à la fin de cette année, toujours sur le toit de la Poste du Colombier, une toiture végétalisée économe en eau. 

"C’est un système innovant qui permet de récupérer les eaux pluviales tout en favorisant le développement d’une faune et d’une flore utile à plus d’un titre en milieu urbain". De quoi aussi donner de nouvelles plantes à butiner aux abeilles.

Martial Veilleres

Martial Veilleres, directeur régional de la Poste Immo. | Ouest-France

À noter également que La Poste s’est aussi rapprochée de la ligue de protection des oiseaux d’Ille-et-Vilaine afin de mettre en place des dispositifs et actions afin de favoriser la présence d’animaux : hôtels à insectes, bassins à eau servant d’abreuvoir, gîtes et nichoirs…

Lire l'article


Vous souhaitez changer le monde et sauver les abeilles ? 
N'attendez plus, rejoignez la communauté Label Abeille !