Le Buzz : la ruche connectée Label Abeille

Publié le 27/09/2019


Interviews de Bertrand Laurentin, fondateur de Label Abeille, lors de la Foire de Chalons en Champagne - 31 août 2019

Emission "Le Buzz - RCF Coeur de Champagne" - par Jaoued SAOUDIK

LABEL ABEILLE - interview radio RCF

Extrait :

  • Votre technologie aide l'apiculteur en termes de rendement mais aussi en termes de santé ?

L'objectif est de permettre à l'apiculteur de gagner en productivité, de suivre la santé de ses abeilles et de lutter contre leur mortalité. Nous perdons 30 à 40% d'abeilles tous les ans... C'est un chiffre officiel. Les chiffres officieux tendent à montrer que la mortalité est pire que cela. L'abeille est pourtant essentielle pour notre avenir.

  • Est-ce que votre technologie peut aider la recherche ?

C'est le but du jeu ! Je vais même aller un peu plus loin que la recherche. Nous avons officiellement lancé il y a quelques jours notre communication avec le CNRS sur un partenariat technique qui est en place depuis maintenant plusieurs mois et qui vise à confirmer l'intérêt des données et de mesurer les retours des ruches qui sont connectées vs celles qui ne le sont pas, et dans différents environnements.

La démarche chez Label Abeille reste principalement de sensibiliser le grand public, les salariés, les fournisseurs des entreprises qui ont une démarche sociétale : au-delà de 500 salariés ou 100M€ de chiffre d'affaires elles doivent s'engager, c'est la loi, dans des démarches RSE. Label Abeille leur propose donc de parrainer des ruches pour un coût résiduel de 79 HT par mois, par ruche parrainée. L'apiculteur bénéficie gracieusement de notre technologie. Lui peut sauver ses abeilles et l'entreprise peut communiquer pour sensibiliser ses employés et partenaires. C'est un cercle vertueux.

  • La ruche connectée est-elle une ruche solidaire ?

Elle l'est ! J'espère en tous cas qu'elle aide le monde à devenir meilleur. Elle est solidaire dans le sens où tout est assemblé dans un ESAT (un centre de travailleurs handicapés) qui est dans le Loiret où nous sommes basés, donc proche de nous. Et on fait travaillé une centaine de personnes. C'est un projet qui me tenait beaucoup à coeur d'avoir aussi une cohérence sociale, du début jusqu'à la fin et on essaie encore d'optimiser nos process industriels en ce sens.



Portrait LeBuzz by Pavillon du Futur - par Lucile PEUCH

Avec le soutien de la Marne et de la ville de Chalons en Champagne.