Luminosité & apiculture

Publié le 21/12/2020

21 décembre, solstice d’hiver : jour le plus court de l’année ! Voici un article focus sur le capteur de luminosité de la base connectée Label Abeille. 

Même si en ce jour, la quantité de lumière est la plus faible de l’année, on constate qu’en ce mois de décembre 2020, la qualité de cette lumière et sa capacité chauffante ne décline pas. Pour preuve, les températures douces constatées un peu partout en France, qui permettent aux abeilles de sortir et de ramener encore quelques grains de pollen fraîchement récoltés. 

Mais attention, bien que souvent corrélées, il ne faut pas confondre luminosité et température, qui ne vont pas toujours de paire... étonnement ! Nous reviendrons sur l’importance du capteur de température dans un autre article.

LABEL ABEILLE - comprendre l'importance de mesurer la luminosité d'une ruche connectée

Ruches éclairées par la douceur du soleil. Photographie sourcée sur Unsplash

Revenons à la Lumière solaire : objet de culte dans beaucoup de religions, que ce soit au sens métaphorique ou au sens premier. La lumière du jour permet - et a permis - la vie sur notre planète. Pour le Vivant ; elle est essentielle, pour les abeilles elle est primordiale dans l’activité de butinage. 

Pour capter et lire cette lumière, l’abeille est dotée de différents organes : ceux qui détectent la direction et les modifications de la clarté, sont les ocelles. Ce sont justement les variations de l’intensité de la lumière qui intéressent les abeilles pour se diriger hors et dans la ruche. La position du soleil dans le ciel et l’intensité de son rayonnement permettent aux abeilles de se repérer dans la journée et autour de la ruche. 

D’ailleurs, saviez-vous que les abeilles ne voient pas tout à fait les mêmes longueurs d’ondes lumineuses que nous ? 

Voici une illustration réalisée par Aline Raynal-Roques, qui traduit la vision des fleurs par les abeilles : 

LABEL ABEILLE - comprendre l'importance de mesurer la luminosité d'une ruche connectée

Une fleurs de bourrache telle quelle est perçue par les abeilles, photos : Aline Raynal-Roques, Albert Roguenant

La luminosité est donc à prendre en compte dès l’installation du rucher. L’apiculteur agence et place ses ruches en fonction du soleil et ce à plusieurs échelles de temps. Le capteur de luminosité de la base connectée Label Abeille permet justement un agencement plus précis de ses ruches. 

En hiver, les bases connectées nous ont appris que les abeilles de ruches bénéficiant de beaucoup de lumière, sortaient alors que les températures extérieures laissaient présager le contraire ! 

Dès les premières miellées de printemps, on peut “influencer” le temps de travail de chacune des ruches en fonction de la manière dont on les positionne.

Le soleil est la boussole des abeilles, il permet leur orientation et c’est leur point de référence dans la communication des lieux de ressources alimentaires. En jouant sur ces paramètres, l’apiculteur peut ainsi jouer sur les horaires de travail des abeilles et optimiser ses rendements. La luminosité indique le début et la fin de la journée ainsi que les conditions météorologiques. 

Alliée à l’orientation et au poids, cet indicateur permet de connaître les heures de sorties et d'entrées des butineuses. A coupler avec des informations de traitement sanitaires par exemple, il devient facile d’identifier une possible contamination des colonies. Ce qui est un véritable atout dans sa gestion de rucher ! 

LABEL ABEILLE - comprendre l'importance de mesurer la luminosité d'une ruche connectée

La luminosité est importante pour l’abeille, elle est son repère. S’intéresser à cet indicateur, c’est penser “Abeille” et c’est ce qui fait la beauté de notre métier. Pouvoir observer la gestion de ces paramètres et leurs influences via la base connectée est un exercice enrichissant et intéressant, alors : A vous de jouer !

Emilie Cléguer