Et un jour... plus d'abeilles

Publié le 07/04/2016

Si l'abeille venait à disparaitre, voici à quoi ressembleraient nos supermarchés :



Et parce qu'il n'y aurait plus assez de nourriture pour les vaches laitières, ni de fruits pour aromatiser les yaourts et les glaces, le rayon des produits laitiers ressemblerait à ça :

 



Bien loin d’être une préoccupation uniquement environnementale, la disparition de l’abeille impacte l’ensemble de notre société. Essayons d’imaginer ensemble ce que serait un monde sans abeilles….


Dans nos jardins

Allongés dans l’herbe, vos enfants et vous profitez des premiers rayons de soleil du printemps. Rien ne pourrait troubler ce moment de quiétude. Non, rien…. Ni même le bourdonnement des abeilles, grandes absentes de ce tableau. Levez le nez et regardez votre pommier, couvert de fleurs. Cette saison était votre préférée ! Jusqu’à ce que les pollinisateurs disparaissent de nos jardins. Pour obtenir des pommes dans votre verger, vous devrez jouer au petit botaniste et déposer vous-même, minutieusement, du pollen sur les fleurs de votre arbre. Une à une. Comme le font déjà des ouvriers agricoles dans la région chinoise du Sichuan dépourvue d’abeilles...

Dans nos champs

Les stocks de fourrage pour les bêtes diminuent de manière alarmante, les races à lait et à viande avec.

Et que dire des maraîchers ? Leurs fruits sont issus de la fécondation d’une fleur et leurs légumes obtenus d’une graine, elle-même produite des fruits de la saison précédente. Si les abeilles désertent leurs terres, ils devront sans doute louer des ruches à la belle saison pour pallier leur absence. S’il en existe encore.

Dans nos assiettes

Une production maraîchère qui s’amenuise, des professionnels faisant appel à des techniques coûteuses pour maintenir une pollinisation dans les cultures… Les étals des rayons fruits et légumes, café, chocolat, produits laitiers (...) se vident et les prix s’envolent. Nos assiettes sont amputées d’un tiers de leur contenu.

Dans nos livres d’histoire ?

Le métier d’apiculteur est relégué au rang de profession révolue, les ruches se bradent sur les vide-greniers et la phrase “mangez 5 fruits et légumes par jour” a disparu de nos écoles.

Bien sûr cette situation critique est extrême, nous avons forcé le trait. Mais il est essentiel que chacun de nous prenne la mesure de cette chaîne sans fin dont l’abeille est à l’origine.



Pour que ce cauchemar ne devienne pas réalité, Label Abeille propose à CHACUN DE VOUS de lutter contre la disparition des abeilles, en incitant leurs employeurs à parrainer
 des ruches connectées.

Réagissez, et partagez cet article avec vos employeurs ! 

Les entreprises sont bien souvent à la recherche de projets innovants pour mettre en valeur leur engagement pour la planète et qui plus est, pour fédérer leurs employés autour d'une noble cause. Que l'on soit salarié, PDG, jeune ou moins jeune, la sauvegarde de la biodiversité est essentielle pour chacun de nous.

Alors faites passer le mot et proposez à votre entreprise de parrainer des ruches ! En plus d'assurer à nos enfants une diversité alimentaire essentielle à leur bon développement, vous pourrez découvrir l'apiculture, déguster le miel de votre entreprise... et pourquoi pas à votre tour parrainer des abeilles ?

Les avantages pour mon entreprise

Et si j'installais une ruche chez moi ?


Sylvia CARON