Inclinaison & orientation

Publié le 05/02/2021

C’est un des fléaux des apiculteurs à travers les âges lorsque des intentions malveillantes perturbent nos ruches. Qu’il s’agisse d’un ours gourmand, d’un être humain "taquin" ou bien des conséquences d’une météo intense... quel apiculteur n’a jamais retrouvé l’une ou plusieurs de ses ruches bousculées, désorientées voir même retournées ?

C’est pour pallier ces situations de dangers pour les abeilles que Label Abeille a intégré ces capteurs.

Sur la photo ci-dessus, si la ruche avait été équipée et fixée à une base connectée, une alerte inclinaison aurait été émise aussitôt la ruche retournée ! L’angle d’inclinaison aurait signifié le retournement et l’orientation se serait montrée perturbée.

LABEL ABEILLE - Ruche renversée

Dans des cas moins extrêmes, lorsqu’une ruche est désaxée, cela perturbe les abeilles qui sont alors sujettes à la dérive.

L’orientation de la ruche est un paramètre important, clé, qui est pris en compte dès l’installation par l’apiculteur.

L’orientation idéale est “Sud Ouest” pour permettre au corps de ruche de capter les rayons du soleil pour se réchauffer plus rapidement. Cela apporte une meilleure aération de la ruche par rapport aux vents dominants mais surtout permet d’optimiser l’activité de la colonie par rapport à sa luminosité d’exposition (Cf. article luminosité). Ces paramètres sont bien entendu propres à chaque rucher et territoire.

En transhumance, sur des ruchers conséquents, disposer ses ruches de façon aléatoire ou en forme d’arc concave ou convexe permet d’optimiser l’impacts de nombreux paramètres, sur les ruches et leur productivité ; vents, luminosité/réchauffement des ruches, trajectoire des abeilles/retour à la ruche, horaires de sorties : le nectar n’est pas une rivière qui coule à flot… Intégrer ces paramètres permet de faciliter le travail des abeilles et ainsi optimiser la productivité dans l’environnement et/ou le service de pollinisation.

LABEL ABEILLE - un rucher

Source On remarque sur cette image, que les ruches sont installées en “îlot” pour faciliter le travail des abeilles.


Quant à l’inclinaison, elle est rarement vérifiée une fois les ruches mises en place. Si les ruches ne sont jamais déplacées, on se rends compte que parfois un sol meuble peut, de manière presque imperceptible, travailler de façon à incliner petit à petit la ruche, son angle pourrait se retrouver accentué - voir inversé - de sorte à ne plus permettre l’évacuation du trop plein d’humidité.  

L’inclinaison permet de contrôler et de valider la bonne évacuation des fluides et notamment de l’humidité. C’est un critère sanitaire primordial à prendre en compte pour garantir une bonne santé à nos abeilles.

C’est pourquoi, si l’inclinaison de la ruche se modifie, une notification émise par la base connectée, prévient l’apiculteur !


Quelle qu’en soit la raison, ce genre d’alerte est primordiale pour prendre les mesures nécessaires pour perturber le moins possible la colonie.

Ce phénomène est plus fréquent que l’on ne pense. Notre ruche est installée depuis longtemps, nous l’avons fait avec précaution mais petit à petit le sol ou le support de la ruche se gonfle et se rétracte au fil des saisons, et sans que l’on s’en rende compte son inclinaison s’est inversée.

LABEL ABEILLE - l'inclinaison mesurée par la ruche connectée

Conseils et préconisations issu du tableau de bord d’une ruche connectée @Label Abeille


Ces deux fonctions “situationnelles” permettent l’optimisation de la productivité selon la luminosité perçue ainsi que les conditions météo et la géolocalisation. 

Emilie Cléguer - Bertrand Laurentin